La surcomplémentaire santé

De quoi s’agit-il ?

La surcomplémentaire santé n’est ni plus ni moins qu’un contrat d’assurance santé individuel classique qui intervient en 3ième, après l’assurance maladie et votre mutuelle. Son but est de couvrir des dépenses de santé importantes dont la totalité du coût n’est pas pris en charge.

Dans quels cas est-ce intéressant ?

Il est intéressant de souscrire une surcomplémentaire lorsque vos dépenses de santé ne sont fréquemment pas assez couvertes, si vous envisagez une opération, un grossesse, la pose de prothèses dentaires ou encore l’achat d’une paire de lunettes.

Aussi, avec l’instauration de la mutuelle collective obligatoire dans les entreprises, de nombreux salariés n’auront pas la possibilité de choisir leur niveau de couverture, et il est utile de rappeler que les niveaux de remboursements prévu sont relativement faibles …

La surcomplémentaire santé apparaît alors comme une solution aux carence de votre mutuelle d’entreprise.

Comment choisir sa surcomplémentaire ?

Les garanties

La surcomplémentaire a pour vocation de couvrir ce qui n’est pas pris en compte. Il est alors essentiel de faire un point sur vos besoins actuels et à venir.

Renseignez vous sur les remboursements de base de l’assurance maladie, puis reprenez le tableau des garanties de votre mutuelle complémentaire santé.

Il est tout à fait inutile de souscrire une surcomplémentaire pour une grossesse si votre mutuelle couvre l’intégralité des soins ainsi que la chambre particulière si tel est votre besoin …

La souplesse de souscription et de résiliation

Si vous souscrivez une surcomplémentaire pour répondre à un besoin précis et ponctuel, renseignez vous sur les modalités de souscription et de résiliation.Par exemple, certains organismes mutualistes peuvent demander des droits d’entrée qui peuvent représenter environ un mois de cotisation … là ou d’autres proposent un droit d’entrée à 0 €.

Aussi, dans le cadre d’un besoin ponctuel, vous devez pouvoir mettre facilement fin à ce contrat. Pour vous renseignez sur ces points, consultez les conditions générales ou posez directement vos questions à l’assureur.

Le délai de carence

Certains organismes peuvent imposer un délai de carence, ou délai d’attente. Ce qui signifie que pendant une période données, vous ne pourrez prétendre à aucun remboursement. Ce délai peut varier de 0 à 6 mois. Il est capital de vérifier cet élément du contrat si votre surcomplémentaire répond uniquement à un besoin ponctuel.

Comparateur d’assurance.

Comme de nombreux internautes Français, vous utilisez certainement les services gratuits de comparateur d’assurance santé. Lors de vos consultations, faites bien attention à indiquer sur le questionnaire que votre besoin se porte sur la surcomplémentaire. Cela permettra à l’assurance de mieux cibler vos besoins et de ne pas activer la télétransmission (qui fonctionne uniquement avec votre mutuelle). Vous pouvez également consulter un nouveau genre de comparateur, des sites spécialistes de la surcomplémentaire santé comme Surcomplémentairesanté.com. Vous y trouverez également de nombreuses informations sur le fonctionnement, l’actualité, etc.

Poursuivrez votre lecture

http://www.mutuelledesentreprises.net/accord-national-interprofessionnel.php

Notre article sur l’accord national interprofessionel et son impact sur l’assurance santé.

http://www.mutuelledesentreprises.net/refus-mutuelle-employeur.php

Les motifs pour lesquels vous pouvez refuser la mutuelle de votre entreprise